Isabelle Del Piano, Peintre

Isabelle Del Piano est née à Nice en 1955 et entre aux Arts Décoratifs à la Villa Arson .

C’est lors d’un premier voyage en Egypte qu’elle va découvrir la lumière, si pure, si franche, puis les couleurs : le sable blond qui sera la base du carton sur lequel elle travaille, les notes teintées des djellabas, des palmiers, puis ce temps immuable que l’on retrouve dans sa peinture où tout est calme, serein, épuré.

Exprimer par le pinceau l’essentiel. Aucun détail. L’espace doit rester immense. Le regard peut se perdre, jouer sur la forme ou la ligne. La vision reste inachevée. Chacun peut y trouver une part de rêve, une interprétation personnelle, devenir le peintre. A ces impressions glanées au vol, elle met peu de matière. En dehors de ses voyages, elle a une source inépuisable : tous les récits des écrivains voyageurs d’hier et d’aujourd’hui lui apportent chaque jour leur lot d’images, de souvenirs . L’inspiration est sans cesse sollicitée, la couleur toujours présente, le bonheur de peindre  aussi.

Ses préférences portent sur les pays du Maghreb, l’Afrique, l’Inde, l’Afghanistan et dernièrement la Chine avec le marché de Kachgar. Elle aime traiter du rapport de l’homme et de l’animal, ce qui lui permet de peindre beaucoup de chevaux, thème qui lui est cher.

Elle expose depuis de nombreuses années à Paris et sur la Côte d’Azur (durant 10 ans au Mas d’Artigny à St Paul de Vence, à la Réserve à Beaulieu, et au Palais Maeterlinck à Nice) où elle présente aussi une série de toiles sur le midi de la France. Elle vit et travaille actuellement à Montreuil.